Bois et étanchéité : les bons gestes

Toiture et ossature bois

L’étanchéité du toit est un impératif absolu pour préserver le bâtiment de l’humidité et de la dégradation. Selon la configuration de la toiture, inclinée, terrasse ou végétalisée, différentes possibilités existent.

Noter cet article :

12345

Etanchéité des toitures inclinées

Le revêtement en bardeaux de bois, tuiles ou ardoise, ne saurait suffire à préserver une toiture inclinée de l'humidité. On dispose donc un écran d'étanchéité au préalable, afin de protéger la charpente en bois et l'intérieur de l'habitation en cas de dommages sur la couverture. Cet écran protège également le matériau isolant.

Il existe deux types d'écrans d'étanchéité de toiture inclinée.

  • Les écrans souples
    Ce genre d'écran est recommandé en cas de pente faible, inférieure à 35 °. En feutre bitumé, il est assez lourd mais offre une bonne résistance au vent. Le polyéthylène micro-perforé est en revanche beaucoup plus souple, léger et facile à disposer. Enfin, la micro-fibre non tissée présente une bonne longévité, une grande imperméabilité à l'eau, tout en restant solide et légère.
  • Les écrans rigides
    Dans la plupart des cas, les charpentes de toiture présentent des liteaux sur lesquels sont posés les éléments de couverture. Dans les zones de grands vents et de fortes pluies, sur les zones côtières par exemple, la disposition d'un écran d'étanchéité rigide se révèle essentielle. L'idéal est d'associer l'écran rigide à un écran souple, pour des performances renforcées.

Etanchéité des toitures-terrasses

La toiture-terrasse est une zone particulièrement sensible, sur le plan de l'étanchéité. Contrairement aux toits inclinés, aucune gouttière ne permet l'écoulement des eaux de pluie. Un revêtement d'étanchéité performant doit donc être mis en œuvre sur l'élément porteur, ou encore sur le matériau isolant.

La pose préalable d'une peinture primaire d'accrochage permet une meilleure adhérence du revêtement. Le bitume est fréquemment employé pour la réalisation des membranes d'étanchéité. Disponible en rouleaux, il est appliqué sur une couche adhérente également constituée de bitume. Deux couches de revêtement d'étanchéité sont généralement mises en place, en décalant les joints pour une bonne efficacité d'ensemble.

Enfin, une couche de graviers disposée sur la toiture-terrasse assure une fonction protectrice, tout en offrant une esthétique soignée.

Cas particulier des toitures végétalisées

La toiture végétalisée est un système de recouvrement, formé d'un tapis de plantes cultivées au préalable. Elle se met en œuvre sur une toiture-terrasse ou dont la pente est inférieure à 35 °. La structure porteuse peut-être en bois, mais aussi en béton ou acier.

Cette couche de plantation vient surmonter la membrane d'étanchéité, placée traditionnellement sur la toiture. Elle possède trois avantages techniques :

  • faciliter les écoulements de pluie, en retenant une partie des eaux.
  • Prolonger la durée de vie du revêtement d'étanchéité en assurant une protection naturelle. On peut en effet doubler la longévité du matériau, estimée normalement à 15 ans de tenue.
  • Limiter le choc thermique en régulant la température de ce revêtement.

Grâce à ce rempart naturel, le bâtiment bénéficie d'un meilleur confort intérieur en hiver comme en été. Son intérêt est en outre esthétique et environnemental.

Paroles d'expert. Valéry Thomassin, gérant de la société AREA.

Bois.com Quelle est l'importance de l'étanchéité, dans une construction en bois ?

Elle est essentielle. On parle beaucoup de l'importance de l'isolation mais l'étanchéité compte énormément pour la longévité de la maison, son confort. La perspirance, c'est à dire la capacité d'un mur ou d'un matériau à réguler l'hygrométrie, est aussi une question à poser lorsque l'on conçoit un bâtiment.

Bois.com : Quels sont les points à considérer lors d'un chantier, pour une bonne étanchéité à l'eau ?

Le choix d'un bon pare-pluie est indispensable, sur les façades ou la toiture. Il faut aussi penser à poser un grillage anti-rongeurs pour permettre une bonne ventilation et éviter le pourrissement. Sur la toiture, surtout en rénovation, il faut veiller à ne pas perturber le système d'étanchéité. L'isolation par l'intérieur se révèle moins contraignante car elle ne touche pas à la couverture. L'installation de panneaux solaires est aussi risquée si l'on ne fait pas attention à la structure du toit, puisqu'elle modifie un équilibre. Mais chaque maison est un cas particulier, qu'il faut étudier. Le climat a son importance, par exemple, pour choisir la bonne essence de bois. La proximité de la mer impose un matériau résistant, surtout sur la façade ouest qui est exposée. On ne travaille pas de la même manière en Normandie ou en Ile-de-France.