« En matière d'isolation acoustique, il n'y a pas de place pour l'improvisation ! »

Il est des lieux où l'acoustique doit être parfaitement maîtrisée, avec des critères spécifiques. Jean Dalmais, architecte-acousticien, intervient surtout sur des projets de bâtiments publics ou de collectivités.

Noter cet article :

12345

Bois.com De quelle manière procédez-vous ?

Jean Dalmais Mon approche d'architecte m'incite à raisonner en premier lieu sur la disposition des espaces entre eux. Ensuite, j'utilise un logiciel prévisionnel développé par le CSTB, Acoubat. Il permet d'évaluer les solutions d'isolement acoustique face aux bruits d'impacts et aux bruits aériens. Mais il faut également prendre en compte le fait que l'isolation ou la correction acoustique des bâtiments sont deux approches distinctes mais complémentaires.

On traite la correction acoustique en fonction de l'utilisation du lieu.

Bois.com C'est à dire ?

Jean Dalmais Lorsque l'on travaille sur des projets de marché public, l'utilisation presque systématique de faux plafonds nous offre des marges de manœuvre plus confortables dans les calculs, même si la précision reste indispensable. On traite surtout la correction acoustique en fonction de l'utilisation du lieu.

Par exemple, une salle de conférence doit réverbérer les sons, sans trop les absorber pour ne pas dénaturer la source sonore, et permettre une bonne écoute pour les auditeurs. En revanche, dans les habitations, on cherche principalement à isoler des locaux juxtaposés pour éviter les transmissions directes, à travers les parois, et indirectes, résultant des liaisons entre les planchers par exemple, ce que l'on appelle les ponts phoniques, pour lesquels il faut être particulièrement vigilant.

Bois.com Vous adaptez donc vos méthodes au cas par cas ?

Jean Dalmais Oui ! C'est ça. Il s'agit simplement de répartir efficacement les matériaux absorbants en fonction des fréquences sur lesquelles on souhaite agir. Le bois est d'ailleurs très souvent utilisé dans les lieux publics, comme les salles de concert, les théâtres, les gymnases... Par exemple, lors de la remise en état de salles de répétitions du Conservatoire supérieur de Lyon ou bien encore pour des restaurants scolaires.

En fonction des besoins, on adapte la forme du matériau. Un panneau de bois sans perforation servira de résonateur et absorbera les graves. Des panneaux plus petits présentant des fentes non jointives et couplés à de la laine de verre atténuent les médiums et la correction des aigus s'effectuera grâce à des plaques perforées, associées à une laine de roche.

Bois.com Et pour les bâtiments d'habitation ?

Jean Dalmais Si l'on choisit de mettre un parquet en bois massif au sol, il faut veiller à l'installer en pose flottante pour éviter la transmission des bruits d'impact. Pour ce qui est de l'isolation dans les cloisons, la construction bois a ceci de particulier qu'elle permet de traiter la thermique et l'acoustique en parallèle dans l'épaisseur des murs.

En résumé, on traite les problèmes acoustiques avec moins d'isolant que dans la construction maçonnée. En revanche, une isolation acoustique de qualité résulte de l'assemblage de plusieurs composants, tels que les panneaux structurels et le placo-plâtre et l'isolant lui-même. La mise en œuvre doit être effectuée avec une grande précision, l'étanchéité à l'air étant indispensable pour éviter les ponts phoniques.

En résumé, on traite les problèmes acoustiques avec moins d'isolant que dans la construction maçonnée.

Bois.com Quelle est la configuration idéale ?

Jean Dalmais Même si l'isolation thermique traite de nombreux cas d'acoustique, celle-ci reste cependant spécifique. Ainsi, par exemple, un vide d'air entre deux éléments peut provoquer un "effet tambour" qui n'est pas recommandé en termes d'isolation phonique. Il faut également utiliser des matériaux d'isolation fibreux, comme de la laine de verre ou du chanvre et le tout doit fonctionner dans une configuration masse/ressort/masse.

C'est à dire que dans la structure porteuse en bois, le matériau isolant doit être pris en sandwich entre deux plaques de placo-plâtre par exemple. Ces dernières doivent en outre présenter une épaisseur et une densité différentes pour éviter que les sons se propagent de l'une à l'autre de manière symétrique, et supprimera le point faible de leur fréquence propre.

Bois.com Là encore vous vous appuyez sur un logiciel ?

Ini.Tiales. Malheureusement il n'existe pas encore de logiciel permettant de simuler de manière fiable l'isolation acoustique d'une maison à ossature bois. Cependant, nous nous appuyons sur des cas concrets, des mesures de références quantitatives présentant différentes compositions de murs. En outre, une isolation phonique réussie, tient compte de tous les paramètres d'environnement extérieur et intérieur dès la conception des parois afin d'éviter les erreurs, toujours plus délicates à traiter à postériori.