Oui à des procédés constructifs plus performants

La Preuve par l'acte

Chantier de surélévation extension à Vanves (92). En région parisienne, l’ossature bois transforme en profondeur une ancienne maison ouvrière.

Noter cet article :

12345

Dans un quartier recherché de la proche banlieue parisienne, une maison des années vingt, déjà agrandie de toutes parts, ne correspondait plus aux critères actuels de confort. Les propriétaires souhaitaient aller plus loin. Ils ont été mis en relation avec un architecte et une entreprise rompus à ce type d’exercice. Le projet vise à partiellement englober l’ensemble de la maison, tout en rajoutant un niveau et en dégageant la surface nécessaire à la création d’une terrasse.

La surélévation/ extension est réalisée en ossature bois. Outre le fait de limiter la surcharge sur la construction existante, cette solution permet une pose très rapide, elle est indépendante des conditions atmosphériques, la simplicité du système amène à des prix de revient  moins élevés. La technique retenue s’articule autour d’un système de caissons en bois intégrant côté intérieur un isolant en laine de roche recouvert de plaques de plâtre. A l’extérieur, un contreplaqué, un pare pluie et un bardage en bois protègent efficacement et durablement l’ensemble de la structure. Le premier niveau repose sur un plancher entièrement neuf, totalement désolidarisé de l’ancien plafond.

Toutes les pièces auront gagné en surface, une deuxième salle d’eau évitera les « embouteillages du matin », et la terrasse permettra de récréer l’ambiance d’un petit jardin. Le coût de la partie extension/ surélévation est inférieur à 2000 euros du mètre carré. Dans ce secteur ou le prix du mètre carré dépasse les 6000 euros, la rentabilité d’une telle opération est obligatoirement assurée grâce au bois.