Oui à un matériau isolant

La Parole de l'Expert

Interview de Christian Cardonnel, thermicien, président de CARDONNEL Ingénierie

Noter cet article :

12345

« En construction neuve, la RT 2012 impacte fortement la conception, l’équipement, la réalisation et la maintenance des bâtiments. Il importe plus que jamais que la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’œuvre, le thermicien et l’ingénierie spécialisée travaillent de concert le plus en amont possible… La réglementation est exigeante, elle n’admet pas d’approximations.

Concernant l’enveloppe, le bois présente l’atout de réduire de façon sensible les ponts thermiques, très pénalisés par la RT 2012. En effet,  le bois est un matériau de structure qui présente une faible conductivité thermique. En ossature bois, il est cohérent d’incorporer dans la structure l’équivalent de 20 cm d’isolant. Pour les autres matériaux, en neuf comme en rénovation, l’isolation par l’extérieur est à privilégier, avec des performances supérieures aux autres solutions, dont la suppression des ponts thermiques générés par les abouts de dalles et les murs de refend. Cette technique, perçue comme relativement coûteuse à l’investissement, reste cependant rentable dans la durée, du fait des économies de fonctionnement.

Le temps de retour sur  investissement devrait d’ailleurs devenir un paramètre majeur dans les années  à venir. Ce que l’on peut appeler de la pertinence économique, pourrait par exemple être mesurée de façon simple : en euro investi, par kWh d'énergie primaire économisée chaque année. »