Oui à un matériau isolant

Le Bois, matériau isolant par nature

Oui à une nouvelle approche de l’isolation thermique et acoustique. Nous vous présentons le matériau isolant dans toutes ses déclinaisons : bois de structure, laine de bois, menuiseries en bois, planchers...

Noter cet article :

12345

Le bois de structure, pour une isolation thermo-acoustique naturelle

Le bois est un matériau naturellement isolant, tant au niveau thermique qu’acoustique, et c’est là tout son intérêt, quelque soit le mode constructif retenu : ossature bois, madriers ou rondins…. Le bois est en effet un matériau peu conducteur. Il s’oppose à toute sensation de froid ou d’humidité. A épaisseur égale, il est 12 fois plus isolant que le béton, 6 fois plus que la brique, 450 fois plus que l’acier.

L’ensemble des éléments en bois d’une construction conservent pour toute la vie de l’ouvrage leurs qualités d’origine, ce qui peut permettre, pour les projets en madriers ou en rondins, de se passer d’isolant complémentaire. Grâce à la technique poteaux/poutres, les structures en bois peuvent être facilement complétées par une isolation en fibre de bois, la continuité étant ainsi assurée, en murs, en planchers et en toiture, pour une structure totalement homogène, saine, performante en termes de déperditions thermiques et confortable en hiver comme en été.

 

La fibre de bois, isolant idéal pour toute construction

Les isolants à base de fibre de bois apparaissent comme les parfaits composants de toute construction neuve en bois.

Les panneaux rigides à base de fibres de bois, de par leur densité élevée, supérieure à 100kg/m3, sont particulièrement adaptés aux isolations sous plancher, sous toiture, en isolation par l’extérieur des toitures (sarking), ou comme composants de systèmes d’isolation par l’extérieur des façades.

Les panneaux semi-rigides sont à privilégier pour toutes les applications classiques d’isolation thermique et acoustique : doublages, isolation de cloisons de distribution à ossature métallique, isolations de plénums, isolation de toiture, isolation entre chevrons...Ils présentent un atout particulier en rénovation, la relative souplesse de ces matériaux étant bien adaptée à des supports potentiellement irréguliers.

Enfin, les fibres de bois en vrac sont à retenir pour  un certain nombre d’usages spécifiques : isolation des combles en cas de toiture froide, remplissage de vides en planchers, en cloisons, en double murs, en doublages….

Les isolants en fibres de bois, quelle que soit la manière dont ils sont façonnés, possèdent des performances thermiques et acoustiques de haut niveau, pour un lambda compris entre 0,037 et 0,049 W/m.K. De plus, leur densité élevée, qui apporte un déphasage important, est très favorable au confort d’été.

 

Menuiseries extérieures en bois, dans la continuité de la structure et de l’isolant bois.

Choisir une menuiserie en bois, c’est s’assurer d’une température intérieure idéale en toutes saisons, sans devoir recourir à des systèmes de chauffage ou de rafraîchissement énergivores. Du point de vue thermique, les menuiseries bois sont en effet naturellement isolantes, résistantes aux écarts de températures, adaptées à la RT2012 et aux différents labels : NF, NFB, AEV, Acotherm…

En construction neuve comme en rénovation, les clients sont sensibles à l’aspect chaleureux du bois dans leurs menuiseries. Ils apprécient également sa durabilité, la possibilité de faire varier les teintes dans le temps. Choisir le bois pour ses menuiseries, c’est opter pour un matériau renouvelable et totalement recyclable,  une qualité de vie exceptionnelle sur les plans thermique, acoustique et esthétique.

 

Portes en bois massif : le succès d’une menuiserie qui a fait ses preuves

La quête de matériaux nobles, élégants, naturels, durables et chaleureux explique le succès des portes en bois massif.

Choisir une porte d’entrée en bois massif, c’est s’assurer d’une élégance durable, d’une très bonne résistance à l’effraction, d’une isolation thermique et acoustique efficace, et d’un produit parfaitement stable dans le temps. Choisir le bois pour les portes intérieures, c’est opter pour une démarche optimale d’isolation acoustique entre les pièces. A l’heure où nombre de constructeurs et d’aménageurs proposent des cloisons performantes sur le plan acoustique, la continuité ne peut être assurée que par des portes suffisamment denses et parfaitement ajustées, ce que permet le bois.

Qu’il s’agisse de portes d’entrées, de portes palières ou intérieures, le bois s’adapte à toutes les architectures et à tous les styles. Chêne, résineux, bois tropicaux… la diversité des essences autorise tous les décors.  Le bois, vernis, lasuré  ou peint, offre une variété d’aspects inégalable. De plus, les différents traitements réalisés en usine rendent ces ouvrages très résistants aux différentes agressions possibles, en intérieur comme en extérieur.

 

Planchers bois : le confort acoustique à toutes épreuves 

A l’image des constructions en bois, les planchers bois s’inscrivent dans la même logique : solution sèche, rapidité de mise en œuvre, facilité d’approvisionnement, légèreté… Simple de conception et de pose, le plancher en bois offre un confort acoustique de qualité entre les différents niveaux d’une maison ou d’un appartement. L’interposition d’un isolant entre la sous-face et le plancher haut préserve à la fois l’esthétique du plancher bois traditionnel et le confort acoustique des occupants. Au niveau inférieur, la sous-face du plancher et les solives peuvent rester apparentes, alors qu’au niveau supérieur, le sol peut être constitué d’un parquet massif ou de tout autre revêtement posé sur support continu. Dans toutes les configurations, cette solution est garante d’un affaiblissement significatif des bruits aériens (parole, musique…) comme des bruits d’impact (bruits de pas, objets qui tombent, etc.).

 

Le parquet massif, pour le confort thermique

Traditionnel, élégant, pratiquement inusable, le parquet massif est LE parquet par excellence, au confort de marche inégalé. Collé en plein sur une dalle ou plus classiquement  solidaire de lambourdes, il contribue activement à limiter la transmission des bruits aériens comme des bruits d’impact. Les fabricants de parquets ont également mis au point des parquets massifs minces, pouvant être utilisés en rénovation sans travaux lourds, et collés en plein sur une dalle béton, sur un plancher bois, et plus généralement sur tout support continu suffisamment homogène.

Tous ces produits présentent l’agrément d’un confort thermique de haut niveau. Ils peuvent être cirés, huilés ou vernis, en  fonction de leur usage : appartement, chambres, séjours, pièces en contact direct ou non avec l’extérieur…mais aussi en tenant compte des contraintes d’entretien et de l’aspect souhaité.

 

Les bardages bois rapportés sur une isolation par l’extérieur, pour oublier les déperditions

En rénovation comme en construction neuve, l’isolation par l’extérieur est une solution très intéressante de plus en plus utilisée, pour laquelle le bardage en bois est un allié exceptionnel. En  rénovation, cette technique très performante évite de devoir intervenir  à l’intérieur des  locaux, en construction neuve, elle permet entre autres la suppression des ponts thermiques, en ligne avec la Réglementation Thermique 2012.

Dans les deux cas, les bardages en bois combinent le confort thermique, le confort acoustique, l’esthétique et la durabilité. De plus, la multiplicité des essences et des finitions possibles : laissées brutes, lasurées ou peintes, autorisent une intégration aisée dans tous les paysages et pour toutes les architectures.

  • Pages :
  • 1
  • 2
  • 3