Oui au bois en extérieur

La Preuve par l'acte

Découvrez la construction du Battement d’ailes, centre agro-écologique et culturel. Cornil (Corrèze)

Noter cet article :

12345

Le Battement d’Ailes, livré en 2012, est une ode au bois sous tous ses aspects, de la structure aux bardages extérieurs, en passant par l’isolation et les aménagements intérieurs. Le bâtiment, tout en longueur, tire d’abord partie de l’orientation de la pente. Ses façades sud sont vitrées pour absorber la chaleur, avec des débords de toit qui protègent de la surchauffe d’été. La partie nord possède très peu d'ouvertures, elle se distingue par des pièces non chauffées utilisées comme réserves, et  qui jouent le rôle d’espaces tampons. A l'intérieur de la structure en bois, des murs maçonnés, à forte inertie, permettent de stocker la chaleur et de la restituer.

Valoriser les essences régionales

Ce projet vise entre autres à valoriser au maximum les essences régionales, le Limousin étant particulièrement bien loti en termes de forêts et de variétés des essences. Le douglas et le mélèze, exploités et sciés dans la région, sont fortement représentés pour la construction de cet ouvrage. Sur un soubassement en béton, une structure poteaux/poutres fait équipe avec un remplissage en ossature bois. La charpente est traditionnelle, les  bardages extérieurs sont en bois et dérivés du bois, tout comme les menuiseries et les brise-soleil. L’isolation fait appel pour la périphérie des murs à la ouate de cellulose, et pour la couverture à la fibre de bois.

Très en amont du projet, une réflexion de fond a été engagée sur la chasse aux ponts thermiques. Le label BBC n’a pas été demandé. Pourtant, les tests d’infiltrométrie réalisés en fin de chantier, montrent un niveau d’étanchéité à l’air conforme aux critères du label ; la précision d’assemblage des différents composants en bois n’est pas étrangère à ce résultat. Enfin, le chauffage est logiquement assuré par une chaudière automatisée qui brûle du bois déchiqueté. La consommation énergétique (énergie primaire) a été calculée inférieure à 60 kWh/m².an.

Les cloisons sont en briques et en Fermacell, une plaque de plâtre renforcée de fibres de cellulose, et connue pour ses performances acoustiques, sa résistance aux chocs et à l’humidité. Les  enduits sont composés d’un mélange de chaux et de chanvre. L’ouvrage, par les matériaux retenus, bois et enduits minéraux, s’intègre naturellement dans un environnement très préservé.

 

Principaux intervenants

Maître d’ouvrage : Le Battement d'Ailes 19 Cornil

Maître d'oeuvre : Vincent Souffron, architecte Hare Corrèze 19 Corrèze

Entreprises :

Gatignol 19 Saint Angel

Climax Bois19 Marcillac la Croisille

Au Fil du Bois Le Bourg 19 Chanteix

Bureau d'études structure : BET Betec 19 Brive

Economiste : ECD 19 Laguenne

Année de livraison : 2012

Surface de plancher (en m²) : 300

Coût total (en € HT) : 611 000 € HT