Bois lamellé : esthétique de la structure

Mixité : bois lamellé... et plus si affinités !

Ce matériau de plus en plus répandu joue la carte de la mixité et se marie au verre, au béton ou au métal. Pour une esthétique travaillée et ouverte à la diversité.

Noter cet article :

12345

Des alliances heureuses

A la fois performant et esthétique, le bois lamellé accepte volontiers les mélanges avec d'autres matériaux. Une alliance qui offre encore de nouvelles possibilités, très prisées ces dernières années.

Le bois lamellé allie ainsi ses compétences techniques et son esthétique au béton, ajoutant légèreté à l'ensemble. Habillée de verre, une structure en bois deviendra super-visible autant qu'aérienne. Quant au métal, il joue d'égal à égal avec le bois lamellé. Leur rencontre aboutit à des structures visuellement riches.

Ces nouvelles associations se déclinent en autant de possibilités que le bois peut en offrir, avec ses différents aspects : brut ou lisse, technique ou discret, coloré ou naturel... Pour des bâtiments originaux, parfois même avant-gardistes.

Exemple de réalisation : La Maison de l'agriculture de Panazol

La Maison de l'agriculture de la ville de Panazol (Haute-Vienne) est un bâtiment administratif de 6 000 m2, organisé autour de trois pôles d'activité (services généraux, agriculture, forêt). Achevé en 2008, cet édifice a été conçu par l'architecte Yann Brunel. (Maître d'ouvrage délégué : SELI)

Un architecte rompu à l'exercice du mélange

Yann Brunel est un architecte bien connu du monde de la construction bois. Mais, loin de militer pour le "tout bois", cet homme de l'art est avant tout un fervent défenseur de la mixité des matériaux. Avec cet ouvrage, il met une fois de plus ce parti-pris architectural en œuvre. Chaque élément concourt à créer un rythme certain dans la forme et une harmonie d'ensemble.

Renseigner la description (alt) de l'image

Le bâtiment mixe plusieurs matériaux, comme le bois et le béton (Copyright Yann Brunel).

Outils architecturaux

  • Des volumes imbriqués.
  • Des blocs en porte-à-faux (allant jusqu'à 4 mètres).
  • Des puits de lumière, pour apporter de l'éclairage naturel en intérieur.
  • Une structure apparente à l'intérieur, avec bois lamellé laissé naturel (en lien avec l'activité des locaux, orientée vers la nature).
  • Mixité des matériaux, pour plus de modernisme et une complémentarité technique.
Renseigner la description (alt) de l'image

La construction intérieure laisse entrer la lumière naturelle (Copyright Yann Brunel).

Lamellé et multiples alliances

  • La structure de cet ensemble est en poteau-poutre de bois lamellé et représente un volume de 650 m3.
  • Elle fait appel à des assemblages métalliques.
  • Elle se bloque sur un noyau rigide (la cage d'escalier) en béton.
  • La dalle (6 000 m2) est également en béton.
  • Les parements mêlent bois (bardage extérieur en douglas ; parquet en ipé), zinc (parement extérieur) et verre qui, grâce à la structure poteau-poutre, a pu prendre une large place en façade.
Renseigner la description (alt) de l'image

La structure fait appel à des assemblages métalliques (Copyright Yann Brunel).