« Maisons bois et incendie : pour en finir avec le mythe des 3 petits cochons ! »

Le mythe a la vie dure... Pourtant les constructions bois répondent parfaitement à la réglementation de tenue au feu, voire mieux ! Explications avec Maggy Duceau, Ingénieur Bois, spécialisée en Structures Bâtiment.

Noter cet article :

12345

Bois.com D'une manière générale, comment qualifier la maison bois vis-à-vis du feu ?

Maggy Duceau Il ne faut pas chercher à qualifier la maison bois différemment des autres constructions. La réglementation définit les qualités qu'une maison doit présenter vis-à-vis du feu, quel que soit son matériau de construction. Une maison bois doit respecter la même réglementation que les autres constructions et présente donc au final les mêmes qualités.

Bois.comQuels sont les avantages du bois par rapport aux autres matériaux ?

Maggy Duceau Le bois, contrairement à l'acier, au béton, est un matériau combustible. Paradoxalement, cette lente combustion (0,7 mm par minute) fait aussi la force du bois : la couche carbonisée qui se forme en surface (8 fois plus isolante que le bois) protège ce dernier de la chaleur. Cela lui permet, contrairement aux autres matériaux, de conserver ses propriétés mécaniques initiales tout au long de l'incendie. Les structures bois présentent donc une excellente tenue au feu, avec un comportement "sain" et prévisible (réduction de section, mais conservation des propriétés mécaniques).

Le bois conserve ses propriétés mécaniques initiales pendant un incendie.

Bois.com Quelle est la différence entre réaction au feu et résistance au feu ?

Maggy Duceau La réaction au feu est une caractéristique des matériaux. Elle indique la contribution apportée par le matériau au démarrage et au développement de l'incendie. Chaque produit de construction fait l'objet d'un classement en réaction au feu, dont le résultat (classes de A1 à F) est communiqué par le fabricant.

La résistance au feu désigne le temps pendant lequel un ouvrage continue à remplir sa fonction, qui peut être soit porteuse (résistance), soit séparative (étanchéité et isolation). Cette durée, évaluée à partir du démarrage de l'incendie, peut être déterminée par essais ou calculs. Notons que ces 2 critères (définis et reconnus au niveau européen) concernent tous les produits et ouvrages mis en oeuvre dans une construction, bois compris.

Bois.com Quels sont les impératifs réglementaires pour la construction bois ?

Maggy Duceau Les impératifs réglementaires en matière d'incendie ne sont pas propres au bois. Ils sont définis au niveau national et concernent essentiellement 4 types de bâtiments :

  • les habitations
  • les ERP (établissements recevant du public)
  • les lieux de travail
  • les immeubles de grande hauteur

Pour chaque type de bâtiment, de nombreux critères, dont la résistance au feu et la réaction au feu, sont passés en revue, et associés à des valeurs minimales. Plus le risque augmente (nombre de personnes dans l'établissement, proximité des constructions voisines, ...) plus l'exigence est élevée. Par exemple, la résistance au feu d'une structure devra être de 15 minutes pour une habitation isolée, 30 minutes pour un petit collectif (max. 4 niveaux), 60 à 90 minutes pour un grand collectif.