Face au feu, l’atout bois

Résistance au feu et réglementation

La réglementation en matière d’incendie se fonde sur la résistance et la réaction au feu des éléments de construction. Ces deux critères permettent d’évaluer le comportement des matériaux, pour une meilleure sécurité.

Noter cet article :

12345

Définition

La résistance au feu est la capacité d'un matériau à continuer de remplir sa fonction sous l'action d'un incendie. Cette résistance peut varier entre ¼ d'heure et six heures.

Trois critères entrent en considération, pour évaluer la résistance au feu d'un élément de construction :

  • la stabilité au feu (SF), durée pendant laquelle l'élément résiste mécaniquement,
  • le degré pare-flammes (PF), durée pendant laquelle l'élément reste étanche aux flammes, aux fumées et aux gaz,
  • le degré coupe-feu (CF), la durée pendant laquelle l'élément assure une isolation thermique suffisante pour ne pas échauffer la face non exposée au foyer.

La réaction au feu représente pour sa part la tendance d'un produit à participer au développement d'un feu, selon son caractère plus ou moins combustible. Ce critère vise uniquement les matériaux de revêtement (de sol, façade, murs) et les éléments structurels surfaciques. Les éléments de structure tels que les poteaux et poutres ne sont pas concernés.

Les classements, outils pour la sécurité

Le classement français de réaction au feu va de l'incombustible au facilement inflammable.

M0 = incombustible
M1 = non inflammable
M2 = difficilement inflammable
M3 = moyennement inflammable
M4 = facilement inflammable

Dans un souci d'harmonisation européenne, la classification française laisse place aux Euroclasses, comprenant également un classement pour les dégagements de fumées (s1, s2, s3) et la production de gouttes enflammées (d0, d1, d2). Les classes A1 à F remplacent M0 à M4 :

Réglementation européenne

NF EN 13501-1

Classification française

A1

Incombustible

A2 / s1 (pas de fumées) / d0 (pas de goutte enflammée)

M0

A2 / s1 / d1 (gouttelettes)

M1

A2 / s2 (fumées) /d0

 

s3 (fumées importantes) / d1

 

B /   s1 / d0

 

s2 / d1

 

S3

 

C /   s1 / d0

M2

S2 / d1

 

S3

 

D / s1 / d0

M3

Pour la résistance au feu :

  • SF (Stabilité au feu) devient R (Résistance),
  • PF (Pare-feu) devient E (Etanchéité au feu),
  • CF (coupe-feu) devient I (Isolation thermique).

Pour mettre en vente un matériau sur le marché européen, le constructeur doit prouver, grâce au marquage CE, que son produit respecte les exigences de la Directive Produits de Construction (DPC). Il doit alors appliquer l'Euroclasse. Dans le cas d'un produit non marqué CE, le constructeur peut choisir l'un ou l'autre classement.

La règlementation incendie

La réglementation française (DTU bois-feu 88) en matière d'incendie est adaptée à la destination du bâtiment et aux activités qui s'y déroulent, ainsi qu'aux dimensions de l'édifice et à son environnement. A terme, cette réglementation disparaîtra au profit de l'Eurocode.
En attendant ce changement, les exigences sont fixées comme suit :

Types de bâtiments

Réglementation

Bâtiment d'habitation (4 familles)

Arrêté du 31 janvier 1986

Petits établissements recevant du public (ERP) - (5ème famille)

Arrêté du 22 juin 1990 ;

Grands établissements recevant du public (ERP)

Arrêté du 25 juin 1980

Bâtiments industriels ou tertiaires

Loi du 9 juillet 1976 - Code du travail

Lieux de travail

Arrêté du 5 août 1992

Immeubles de grande hauteur (IGH)

Arrêté du 18 octobre 1977