Extension-surélévation, la clé de l’espace

Avantages du bois dans l’extension-surélévation

En raison de sa légèreté, sa polyvalence et la rapidité de mise en œuvre possible, le bois est un matériau particulièrement adapté à la construction d’extensions et surélévations.

Noter cet article :

12345

Des qualités importantes et complémentaires

  • Légèreté

Un montage en hauteur, comme dans le cas de la surélévation, impose l'usage d'un matériau léger. Cinq fois moins lourd que le béton, le bois est plus facile à transporter tout en étant robuste.

  • Adaptabilité

Les chantiers d'extensions, et plus particulièrement de surélévations, peuvent se révéler difficiles d'accès. C'est le cas par exemple dans les zones urbaines, où les parcelles restent de taille limitée. Or, la mise en œuvre d'une ossature bois ne nécessite pas d'engins encombrants ni une main d'œuvre importante. C'est aussi un atout dans le cadre des règles d'urbanisme, définies par le P.L.U.

  • Polyvalence

L'extension bois peut être envisagée, indifféremment, sur un bâtiment maçonné ou une construction bois.

  • Rapidité

Grâce au pré-découpage des poutres et panneaux en atelier, le montage d'une extension bois est rapide. De plus, il génère un chantier propre et sec, ce qui peut permettre au bâtiment de rester habité pendant la durée des travaux.

De réelles qualités architecturales

L'extension ou surélévation bois s'adaptent parfaitement aux constructions existantes. Elles peuvent intervenir dans la continuité des lignes originelles, ou créer une rupture harmonieuse avec une bâtisse ancienne. Le choix du bardage ou d'un revêtement en crépi, la nuance des essences et la disposition de ce nouvel espace permettent de jouer sur ces deux options architecturales.

L'insertion dans l'environnement est également très simple. Naturelle dans un terrain doté d'espaces verts, l'extension ou la surélévation bois donnent une respiration à l'espace urbain, sans créer de rupture visuelle.

Enfin, agrandir un bâtiment par une extension ou une surélévation, c'est lui accorder un cachet supplémentaire. L'originalité s'affirme par l'alliance de deux styles distincts, ou par un ensemble cohérent. Le bien-être et l'efficacité d'un espace supplémentaire s'ajoutent au style.

Paroles d'expert : Pascale Mira, architecte DPLG

Bois.com Les demandes de surélévations / extensions ont-t-elle augmenté ces dernières années ?

Oui, nettement. Je suis spécialisée dans ce type de chantier et les demandes sont de plus en plus nombreuses, en raison du marché de l'immobilier. Il est plus intéressant de modifier l'existant que d'acheter ailleurs. Les personnes qui s'adressent à moi sont dans une démarche d'agrandissement de leur maison, mais seuls 20 % ont une préférence pour la surélévation ou l'extension. Le reste du temps, je fais une proposition selon les règles d'urbanisme liées à la parcelle et la configuration de la maison.

Bois.com Est-il difficile de travailler à partir d'un bâtiment existant ?

C'est plus compliqué qu'une construction neuve, bien sûr, puisqu'il faut respecter les règles d'urbanisme du terrain. Il faut aussi s'intégrer le plus harmonieusement possible à la maison existante. Cela ne signifie pas que la rupture architecturale est impossible, mais il est important de tenir compte des contraintes imposées par les fondations, par exemple.

Bois.com Vous travaillez régulièrement avec le bois : quelle est la place de ce matériau dans les chantiers de surélévations et extensions ?

J'ai une formation de charpentière et j'adore travailler le bois, qui a de nombreuses qualités : légèreté, simplicité de mise en œuvre, possibilité de travailler sur des terrains peu accessibles. Il y a dix ans, lorsque je proposais une construction en bois, je faisais face à beaucoup de préjugés sur la solidité ou la mauvaise résistance au feu.  Aujourd'hui, 80 % des personnes qui me contactent connaissent ce matériau et souhaitent l'intégrer dans les travaux. Les réactions sont plus ouvertes, puisque le bois est désormais accepté. La seule exigence a trait à l'entretien : on me demande souvent des bois qui ne « grisaillent » pas et ne demandent pas d'effort. Dans ce cas, je propose simplement un bois laqué garanti 15 ans ou encore un revêtement en enduit.