Extension-surélévation, la clé de l’espace

Enjeux de l'extension-surélévation bois

L’extension et la surélévation bois sont des principes constructifs intéressants, puisqu’ils permettent d’agrandir l’espace habitable d’un bâtiment existant.

Noter cet article :

12345

Extension bois, l'espace au sol

L'extension bois a pour principe d'agrandir la superficie habitable d'un bâtiment en créant une pièce supplémentaire au sol : bureau, chambre, salle de réunion, etc. L'emplacement du chantier est déterminé selon la disposition de la maison sur son terrain et les règles fixées par le P.L.U. (Plan Local d'Urbanisme). Un examen préalable des fondations est aussi nécessaire.

L'extension consiste à élever une charpente accolée à la bâtisse existante, puis à réaliser la pose des murs et parements extérieurs comme dans une construction traditionnelle. L'ossature bois permet de tenir des délais rapides : la durée des travaux après obtention du permis de construire oscille généralement entre 4 et 5 mois, tandis que 6 mois sont souvent nécessaires pour une extension béton.

Surélévation bois, prenez de la hauteur !

La surélévation travaille sur la hauteur et propose donc une modification spectaculaire des lignes existantes. Après vérification auprès du P.L.U et obtention du permis de construire, le chantier se déroule en trois étapes :

  • dépose de la toiture initiale,
  • montage du plancher et des murs, en liaison avec le support,
  • repose de la charpente, éventuellement modifiée selon les cas.

La surélévation peut être :

  • totale, avec l'ajout d'un étage supplémentaire,
  • partielle (au-dessus du garage, des combles, d'une toiture-terrasse).

L'isolation, les raccords de plomberie et d'électricité sont effectués comme dans une construction classique. Dans le cas d'un bâtiment entouré d'un terrain de petite taille, la surélévation est une solution idéale pour agrandir sans toucher à l'espace au sol. L'usage du bois est requis en raison de sa légèreté, permettant la greffe au bâtiment existant.

Réglementation et permis de construire

L'élaboration du projet de surélévation ou extension est liée au P.L.U de la ville où doit s'inscrire le chantier. Le P.L.U est codifié dans le code de l'urbanisme. Il est le principal document concernant la planification de l'urbanisme communal ou intercommunal. Les petites communes sont pour leur part dotées d'une carte communale.

Chaque zone couverte par le P.L.U (ou la carte communale) définit un certain nombre de dispositions, parmi lesquelles :

  • une hauteur maximale,
  • l'aspect extérieur des constructions,
  • l'emprise au sol,
  • l'implantation des constructions les unes par rapport aux autres sur une même propriété,
  • l'implantation des constructions par rapport aux voies et emprises publiques.

Avant de déposer un dossier pour l'obtention du permis de construire, on veillera donc au respect de ces règles d'urbanisme. Les extensions et surélévations en bois sont aujourd'hui bien accueillies par les municipalités, en raison de leur grande capacité d'adaptation à l'environnement constructif. Le délai d'instruction pour une demande de permis de construire est d'environ 3 mois.

A noter : le recours à un architecte est obligatoire, dès lors que la surface hors œuvre nette (SHON) du bâtiment après extension / surélévation est supérieure à 170 m².

  • Pages :
  • 1
  • 2
  • 3