Écomusée de la Grande Lande

Vaste espace de presque 3 000 m2, le pavillon des Landes de Gascogne est né de la volonté du Parc Naturel Régional, maître de l’ouvrage, d’étendre et d’aménager l’Écomusée existant.

Noter cet article :

12345

Bois.com La Région voulait donner un nouvel élan à l'Ecomusée. Concrètement, comment cela devait-il se traduire sur le site ?

Bruno Mader Le maître d'ouvrage souhaitait construire un nouveau bâtiment qui puisse loger à la fois les réserves de l'Ecomusée, des locaux pédagogiques, mais aussi un auditorium et des salles d'exposition pour accueillir des manifestations temporaires.

1-ecomusee-400x402

L'écomusée permet d'accueillir des manifestations dans un cadre idéal et respectueux de l'environnement.

Un projet contextuel et environnemental.

Bois.com Pourquoi avoir privilégié l'usage du bois local ?

B.M. L'envie de faire un projet contextuel et environnemental m'a naturellement conduit vers la première ressource locale, le pin maritime. Il est utilisé sous des formes multiples dans le bâtiment : pour les structures (lamellé-collé), les panneaux de fermeture du toit et des façades (OSB), les parements intérieurs (CTBH), mais aussi pour les façades et la sur-toiture (lames en pin rétifié). Le principe structurel retenu consiste en des portiques parallèles en lamellé-collé sur une trame répétitive de 120 cm. Allié à l'homogénéité de traitement façades/toitures, il donne son expression sculpturale au bâtiment.

2-ecomusee-400x267

Ressource locale, le pin maritime a joué un grand rôle dans la construction de l'écomusée.

Bois.com Le projet s'inscrit dans une démarche HQE. Est-ce économiquement intéressant pour le maître d'ouvrage, quant aux coûts de fonctionnement du bâtiment ?

B.M. Le projet met à profit une autre ressource locale, la nappe phréatique. La climatisation était imposée pour les salles d'exposition, de façon à garantir un degré d'hygrométrie adéquat pour la préservation des collections (normes Musées de France). Une thermo-frigo-pompe (pompe à chaleur) utilise la température de l'eau, en permanence à 14°C, pour assurer le chauffage ou le rafraîchissement de l'air. Ce procédé est non seulement économique, mais il limite l'impact sur l'environnement.

3-ecomusee-400x300

L'écomusée est un exemple d'intégration dans l'environnement naturel.

Bois.com Pourriez-vous nous dire quelques mots sur la récupération des eaux de pluie ?

B.M. Les eaux de toiture sont recueillies et acheminées vers une tourbière. Outre sa contribution à l'infiltration et à l'évaporation des eaux pluviales, cette zone humide participe à la biodiversité et permet de sensibiliser le public du Musée à ces sujets. La perméabilité des sols des abords favorise le retour de l'eau de pluie vers la nappe phréatique.

4-ecomusee-400x374

La récupération des eaux de pluie fait également parti des avantages écologiques dont l'écomusée dispose.

Bois.com Au final, que retenez-vous de ce projet ?

B.M. J'ai aimé travailler sur ce programme car je connais depuis longtemps les Landes, la forêt et l'habitat traditionnel de la région : ces hangars en planches noircies... Ces architectures de bois m'intéressent et m'inspirent.