Un pavillon d'accueil de bois et de verre

Le jardin botanique du Montet, près de Nancy, s'est doté d'un pavillon d'accueil de bois et de verre. Réalisé par l'architecte Christophe Presle, il s'inscrit dans une démarche de développement durable, avec notamment un chauffage à énergie solaire.

Noter cet article :

12345

Fiche technique

  • Lieu : Villiers les Nancy
  • Année de construction : 2005
  • Bois utilisés : Le bardage est en mélèze brut et non traité, il est ponctué de panneaux contreplaqué lasuré.

Rencontre avec l'architecte

Christophe Presle

Dans un environnement tel que celui-ci, un jardin symbole de nature, je pense que la proposition d'un bâtiment en bois était tout simplement logique. Bien que l'appel à candidature pour ce projet ne faisait pas du tout mention de bois ou de démarche environnementale particulière.

Les plans

Le jardin botanique du Montet, près de Nancy s'est doté d'un pavillon d'accueil de bois et de verre. Réalisé par l'architecte Christophe Presle, il s'inscrit dans une démarche de développement durable, avec notamment un chauffage à énergie solaire.

1-pavillon-360x300-plan

Le plan du pavillon d'accueil.

2-pavillon-360x300-plan2

Coupe transversale du pavillon d'accueil.

La construction

Le sol présentant une mauvaise portance, l'ossature en bois s'est imposée d'elle-même pour ses qualités de légèreté.

Ainsi, le pavillon est doté d'une ossature en poteaux-poutres et panneaux de bois, supportée par des micro-pieux en béton.

Afin d'éviter les déperditions de chaleur, le plan de la structure est très compact.

Enfin, une structure en métal matérialise le futur capteur solaire qui chauffera l'ensemble du bâtiment.

3-pavillon-360x260-pavillon-general

La structure métallique intégrée au pavillon d'accueil dispose d'un capteur solaire qui chauffe l'ensemble du bâtiment.

4-pavillon-360x260-ossature

L'ossature de bois s'est imposée comme choix étant donnée la mauvaise portance du sol.

5-pavillon-360x260-ossature2

L'ossature du pavillon est composée de poteaux-poutres et panneaux de bois, supportée par des micro-pieux en béton.

Système de chauffage et de ventilation

Le volume vitré captant les rayons du soleil s'élève en dehors de l'enveloppe du bâtiment. Cette configuration a rendu inutile la mise en place de protections solaires.

6-pavillon-360x200-chauffage

En hiver, l'air neuf provenant de l'extérieur est chauffé dans la tour vitrée, puis soufflé à l'intérieur du bâtiment. Les apports d'air neuf sont régulés par des capteurs de CO² et s'effectuent donc en fonction des besoins dans le bâtiment.

7-pavillon-360x200-chauffage2

En été, une prise d'air en façade nord apporte la fraîcheur nécessaire dans le bâtiment. Lorsque l'air devient trop chaud, il est rejeté vers l'extérieur.

Le bardage

Le bardage en mélèze, brut et non traité est ponctué par endroits de panneaux de contreplaqué lasuré.

Le contraste sur la façade est ainsi double :

  • les surfaces lisses côtoient le bardage
  • le bois laissé brut grisera lentement avec le temps, alors que les panneaux lasurés seront régulièrement entretenus.
Le vieillissement naturel du Douglas est intégré dans l'expression architecturale par ce jeu de contrastes.
7-pavillon-360x260-texture

Articulation des différentes textures.

Le pavillon d'accueil

8-pavillon-360x260-environs

Des débords de toit n'ont pas été utiles car le pavillon est

10-pavillon-360x260-bardage

Le bardage en

11-pavillon-360x260-vue-ensemble

Vue arrière du pavillon d'accueil.

12-pavillon-360x260-vue-interieure

A l'intérieur, la banque d'accueil reprend le

Questions à Christophe Presle

Bois.com La toiture végétalisée s'inscrivait aussi dans cette démarche ?

C.P. Oui, car elle renforce l'inertie thermique du bâtiment, qui possède ainsi une enveloppe cohérente. De plus, elle fait partie intégrante du paysage. En effet, le site est en cuvette, et lorsque l'on se promène dans le jardin, on a une vue sur le toit du bâtiment. Celui-ci est donc parfaitement intégré à la nature environnante, grâce à cette toiture.

Bois.com De quoi est-elle composée ?

C.P. Elle est constituée de sedum. C'est une végétation extensive qui ne demande pas d'entretien particulier, si ce n'est de surveiller qu'aucun arbre n'y prend racine. Sa couleur est changeante au fil des saisons, s'harmonisant parfaitement avec le site environnant.