Le SAFRAN

Achevée en 2008, le Site de l'Agriculture, de la Forêt, de la Ruralité et des Activités de Nature de Haute-Vienne est une construction de 6 500 m². Totalement en bois, elle réunit plusieurs dizaines d'organisations et plus de 220 employés.

Noter cet article :

12345

Bois.com : Qu'est-ce que le SAFRAN et à qui est-il destiné ?

Sylvain Strasfogel : Le Site de l'Agriculture, de la Forêt, de la Ruralité et des Activités de Nature (SAFRAN) a été conçu il y a maintenant 6 ans. Il représente LE pôle de la ruralité de la Haute-Vienne. L'objectif de ce projet était de rassembler les acteurs de la ruralité dans un endroit fonctionnel et moderne en utilisant des technologies de construction avancées. Ceci avait pour but de créer de nouvelles synergies.

Nous avons fait construire ce bâtiment en respectant une démarche de Haute Qualité Environnementale (HQE) sur plusieurs cibles. Nous nous sommes regroupés dans une société civile et nous avons conçu ce projet ensemble. Aujourd'hui, le bâtiment rassemble la chambre de l'agriculture, les centres de comptabilité, les organismes de la forêt, de la chasse et toutes les associations syndicales, agricoles et professionnelles (coopératives, tourisme vert, etc.). En tout, une quarantaine d'organisations y sont rassemblées et 220 personnes y travaillent.

safran-projet-limousin-1

Le bâtiment, entièrement réalisé en bois, s'intègre parfaitement à son environnement.

Bois.com : Comment a débuté ce projet ?

S.S. : Nous sommes cinq organismes à nous être associés pour concevoir ce bâtiment, dont celui de la forêt et celui de l'agriculture. Dès le départ, nous avons choisi de mettre un certain nombre d'éléments architecturaux dans le cahier des charges. Nous voulions une construction qui s'intègre parfaitement au paysage, car nous sommes dans un territoire qui domine la Vienne : le bâtiment se voit de loin. Le choix du bois nous a donc semblé évident.

Nous avons également voulu mettre en valeur des cibles de la démarche HQE, telles que les énergies renouvelables, le confort climatique, la gestion des déchets et la gestion des eaux fluviales.

Bois.com : Comment est constitué le bâtiment ?

S.S. : Le bâtiment principal possède une superficie de 6 500 m², auxquels s'ajoutent un entrepôt de stockage et une maison de gardien. En tout, le terrain compte 2 hectares. Il y a un parking de 170 places qui est, lui-aussi, intégré au paysage grâce à un placement en étages.

La particularité de ce bâtiment est d'être entièrement en bois. Il est construit en blocs de 6 mètres sur 6. Seules les cages d'escaliers sont en béton. La construction s'est faite sur 3 niveaux pour la partie agricole, la plus haute, sur deux niveaux pour la partie centrale du bâtiment accueillant les services collectifs, et sur un niveau pour la partie forêt et chasse.

L'arrière du bâtiment est bardé par une combinaison de bois et de zinc avec des bureaux en bow-window, c'est-à-dire qu'ils forment une avancée sur la façade. Nous avons également installé un chauffage au bois, doublé d'un chauffage "de secours" au gaz.

Cette construction n'est pas linéaire : elle est en forme de "S" avec un point d'accueil central. Elle est traversée de part en part par une rue centrale, sous une verrière, et des toits terrasses couverts par une toiture végétale. De part et d'autre de cette rue se trouvent tous les bureaux.

Les étages forment des passerelles au-dessus de la rue intérieure et sont en suspension les uns au-dessus des autres. Autrement dit, une personne située au premier étage verra les gens présents au rez-de-chaussée.

Une autre spécificité de cette réalisation est qu'elle est percée, dans la largeur, par des patios végétalisés. Cela permet de faire entrer la lumière dans ces parties du bâtiment.

safran-projet-limousin-2

L'espace intérieur propose de grands volumes, agréables à vivre.

Bois.com : Avez-vous rencontré des difficultés avant ou pendant la construction ?

S.S. : Nous n'avons pas rencontré de difficultés pour définir ce projet, puisque cela s'est fait avec tous les associés. La principale contrainte était cette forte nécessité d'intégration paysagère, avec une toiture végétale et une gestion des eaux pluviales.

En revanche, nous avons eu quelques difficultés au cours de la réalisation, principalement parce qu'il s'agit d'un projet d'une surface très importante. C'est la plus grosse construction bois du Limousin. Pour donner quelques chiffres, le bâtiment représente plus de 1 000 m3 de poteaux bois et près de 5 000 m² de bardages.

Puisqu'il est en forme de "S", il a fallu concevoir les différentes articulations entre les parties puis les mettre en place. Cela a été compliqué et a quelque peu allongé la durée du chantier.

Il a aussi été complexe d'obtenir une bonne étanchéité à l'air et à l'eau, suite à la combinaison de l'ossature bois, de la toiture végétale et des fenêtres en aluminium.

Bois.com : Quels sont, selon vous, les atouts de cette construction ?

S.S. : Le principal avantage de cette construction est de rassembler tous les acteurs de la ruralité au sein d'un même pôle. C'est un point fort dans le département et cela a été très remarqué.

Ensuite, la conception du bâtiment est parfaitement adaptée car toutes les parties communes (salles de réunions, de conférences, cafétéria…) sont regroupées au centre du bâtiment. Cela crée donc une dynamique très importante.

L'intégration parfaite du bâtiment dans le paysage est également un formidable atout, car la qualité de vue est remarquable. Il y a une véritable chaleur qui transparaît entre le fer, le bois et le végétal.

Les gens qui évoluent dans cet espace s'y sentent bien. Ils apprécient ses grands volumes, sa luminosité et ses structures végétales.

Bois.com : Et si c'était à refaire ?

S.S. : Si c'était à refaire, nous le referions de la même façon, mais en portant plus d'attention à certains points. Par exemple, les huisseries sont en aluminium, ce qui ne permet pas une gestion optimale des ponts thermiques. Il aurait été plus efficace d'utiliser du bois.

Nous aurions aussi dû travailler davantage sur le confort climatique interne, en ajoutant des volets et en installant un chauffage au sol, avec un système chaud / froid, été / hiver. Mais nous sommes convaincus par le bois et ne changerions rien au niveau de la conception générale du bâtiment.