Logements BBC en bois

En Franche-Comté, un projet très innovant de six logements sociaux a vu le jour. Ossature bois, bardage, jardins individuels et souci de l'environnement font de cette réalisation un exemple à suivre.

Noter cet article :

12345

Bois.com : Comment avez-vous envisagé la réalisation de ces logements ?

Sandrine Mouge : En tant que maître d'ouvrage, Habitat 25 met au premier plan ses convictions environnementales, conformément aux certifications 14001 et ISO 9001. Pour ce faire, il fallait adopter une démarche HQE en évitant les gaspillages énergétiques, tout en privilégiant un véritable confort de vie. Nous avons donc mis l'accent sur l'enveloppe, autrement dit l'isolation, et sur l'aspect écologique de la construction. Dans cet esprit, puits canadiens, chaudières individuelles au gaz naturel et Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) à double flux se sont imposés. Dans une maison bien conçue, la consommation d'énergie thermique se trouve considérablement réduite. En conséquence de quoi la facture de chauffage des habitants va dans le même sens, et l'environnement est mieux préservé. Le bois fait partie intégrante de cette logique.

bourgeois-1-400x300-intérieur

Un soin particulier est apporté à l'isolation de la maison, qui constitue une véritable enveloppe thermique.

Bois.com : Le bois correspond-il à ce souci environnemental ?

Michèle Bourgeois : Le bois possède des propriétés remarquables. On pourrait citer par exemple sa résistance au feu, ses capacités thermiques, ou son esthétique inégalée. La Franche-Comté dispose de nombreuses forêts, la région a donc décidé d'inciter les constructeurs à utiliser les essences locales. Leurs qualités thermiques et environnementales étaient en parfaite adéquation avec le cahier des charges du projet. En effet, le maître d'ouvrage désirait réaliser des constructions où la température serait maîtrisée, et l'écologie placée au cœur de ce projet.
Le confort thermique d'été représentait un point sensible sur ce chantier. Après discussions avec les thermiciens, nous avons opté pour une ossature en bois. Le résultat : un lot de six habitations confortables. Le bois convient parfaitement à la réalisation d'un bâtiment basse consommation. En outre, son esthétisme rompt résolument avec l'image que nous avons du logement social.

le maître d'ouvrage désirait réaliser des constructions où la température serait maîtrisée et l'écologie placée au coeur de ce projet.

bourgeois-2-400x275-ensemble

Six habitations agréables fabriquées en bois régional, pour le respect de l'environnement.

Bois.com : Ce projet représente-t-il l'avenir du HLM ?

Sandrine Mouge : Le logement social change, les barres d'immeubles n'ont plus leur place dans l'habitat d'aujourd'hui. Roche lez Beaupré correspond à ce nouvel état d'esprit. C'est la raison pour laquelle nous avons opté pour des maisons en bois, disposant de leur jardin privatif. Pour toujours plus de confort, le quartier est agrémenté d'espaces verts avec un minimum de voiries. Nous souhaitons réitérer l'expérience avec 26 logements dans la région de Besançon en 2009. Nous collaborerons à nouveau avec Michèle Bourgeois.

bourgeois-3-400x278-insertion

Ce nouveau type de logement social donne champ libre au bois, et favorise les espaces verts.

bourgeois-4-400x278-enfilade

Les barres d'immeubles cèdent ici leur place aux maisons en bois.