« Une gare s'inscrivant dans le cadre de la valorisation de la filière bois construction »

Le matériau bois séduit, et pas seulement pour la construction de maisons individuelles. Le projet de la gare Meuse du TGV Est, mise en service en juin 2007, s'est naturellement orienté vers ce matériau. Historique avec Roland Legrand, Directeur des gares et de l'escale (SNCF).

Noter cet article :

12345

Bois.com La SNCF a choisi le bois pour la réalisation de la gare Meuse du TGV-Est, qui a débuté en avril 2006. Quelles sont les raisons de ce choix ?

Roland Legrand La gare Meuse était à l'origine un projet de béton, métal et verre. Le Conseil général nous a demandé de donner une orientation régionaliste à l'architecture du bâtiment. Compte tenu de la spécificité de la gare qui accueillera environ 40 000 voyageurs par an, et de sa situation géographique, nous avons donné une réponse favorable à cette requête.

Dans une région fortement boisée, il est normal de mettre en oeuvre une ressource naturelle locale, d'autant qu'une des données du sujet, dans le cadre du développement durable, était de valoriser la filière bois construction. Par ailleurs, que ce soit en termes d'image ou de confort, le bois est novateur et intéressant.

1-roland-legrand-gare-400x210

Esquisse du projet de la gare Meuse du TGV-Est.

Bois.com Quelles sont ses particularités architecturales ?

Roland Legrand La gare sera érigée sur la commune des Trois Domaines, à 1 km de la "Voie Sacrée", route historique reliant Bar-le-Duc à Verdun. C'est une région touristique, détentrice d'un patrimoine historique. Nous avons voulu reprendre l'architecture locale et montrer le savoir-faire meusien en nous inspirant du concept de village traditionnel. L'architecture y est faite de toits assez pentus, où l'on voit peu de murs en élévation.

Nous souhaitons que ce soit un bâtiment emblématique. Nous avons donc imaginé une toiture en tuiles de bois, que l'on appelle ici des tavaillons, avec de multiples pentes.

Nous considérons en outre qu'il s'agit d'une architecture pérenne demandant un faible entretien, sur 20 ou 25 ans, voire plus.

C'est une architecture pérenne demandant un faible entretien.

Bois.com Des aménagements particuliers ?

Roland Legrand La gare comprend un bâtiment voyageurs de 30 mètres sur 10, tel un gros pavillon, et une passerelle sous les voies. Celle-ci est faite de béton et de métal et bénéficiera d'un revêtement bois, pour respecter l'harmonie de l'ensemble du bâtiment.

Cette gare est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite, conformément à la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Le périmètre de la gare a été acquis par la SNCF et va être planté d'arbres (chênes, hêtres) issus de la région. Ces plantations offriront un plan arboré dans la continuité de la gare, pour rester en osmose avec la situation locale.

Un parking est également prévu, qui pourra accueillir les véhicules des usagers, les loueurs ainsi que les dessertes par bus et autocars.

2-roland-legrand-gare-400x260

Maquette de la gare Meuse du TGV-Est.

Bois.com De quelle manière s'est déroulé le projet ?

Roland Legrand Au travers d'une convention avec le conseil général, nous avons engagé des études spécifiques pour l'intégration du bois dans ce projet. Ces études ont pris bien entendu en compte nos grands principes de construction des gares.

La SNCF a assuré à la fois la maîtrise d'oeuvre et la maîtrise d'ouvrage. Elle a défini le programme et les investissements, et ses ingénieurs et architectes ont conduit la réalisation.

La SNCF définit le programme et les investissements, ses ingénieurs et architectes conduisent la réalisation.

Bois.com D'autres gares sur ce principe ?

Roland Legrand On peut tout à fait l'imaginer. Nous sommes en train de travailler sur la programmation des gares du TGV Rhin-Rhône. Deux gares sur Belfort et sur Besançon seraient susceptibles de bénéficier d'un type de construction identique à celle de la gare TGV Meuse, puisqu'elles seront situées dans des régions forestières où la filière bois est très développée.