Du BBC au BEPOS en passant par la RT 2012

La Parole de l'expert

Gilles Sauvat, Président du bureau d’études Sylva Conseil, Clermont Ferrand (63), témoigne en faveur du bois

Noter cet article :

12345

« L’habitat passif et  à énergie positive impose  une mise en œuvre très rigoureuse »

Nous avons à notre actif de nombreuses réalisations répondant au label BBC, à la RT2012, voire des constructions passives ou à énergie positive. Ces expériences permettent maintenant d’avoir un certain recul, et d’en tirer des grands axes, même si chaque projet reste un cas particulier.

Globalement, passer du label BBC à l’habitat passif n’impose pas de changements profonds, seulement des adaptations. Par exemple, l’ossature bois passe de 160 à 200 mm, afin d’augmenter les épaisseurs d’isolant de 240 à 300 mm. On peut également rajouter entre les panneaux en OSB et le bardage 60 mm d’isolant pour aller encore plus loin. Pour les projets « isolation de combles », du moins pour les projets situés en Auvergne, nous passons de 300 mm en BBC à 400 mm pour de l’habitat passif. En fonction des situations, on note également la mise en œuvre de triple-vitrages, mais ce n’est pas une règle.

Ces évolutions de conception sont incontournables, mais pas suffisantes. L’habitat passif et  à énergie positive nécessite une mise en œuvre rigoureuse, ainsi qu’une transversalité accrue entre les différents corps d’état, les interfaces étant de plus en plus nombreuses.

Dans ce type d’habitat, l’étanchéité à l’air se doit d’être parfaite, pour espérer atteindre les performances prévues. Nous avons réalisé des carnets de détails spécifiques à l’étanchéité à l’air, avec une attention particulière pour les zones complexes. Les liaisons à une seule arête, par exemple entre un mur et la toiture, sont en général bien gérées. C’est au niveau des liaisons à plusieurs arêtes, deux murs et la toiture, ou par exemple au niveau des pénétrations de poutres, qu’une réflexion doit être approfondie. Les formations spécifiques au label passif, qui permettent d’appréhender les contraintes des autres corps de métiers, sont essentielles dans la durée.