Du BBC au BEPOS en passant par la RT 2012

La Preuve par l'acte

1300 m3 de bois auront été nécessaires à la réalisation du siège administratif du Crédit Agricole d’Aurillac, un bâtiment à énergie positive qui intègre également un jardin d’hiver de 700 m² ouvert sur le paysage environnant.

Noter cet article :

12345

Au nouveau siège administratif du Crédit Agricole d’Aurillac, le bois est omniprésent sous toutes ses déclinaisons, hormis pour les infrastructures et les parkings. La structure est organisée autour d’un système poteaux/poutres ; le projet fait appel au bois massif, au lamellé collé, au bois contrecollé, à des panneaux d’OSB, au Lamibois. Trois essences ont été retenues : le sapin, l’épicea et le douglas.

Réduire les besoins électriques et de chauffage

La réalisation d’un bâtiment à énergie positive implique en premier lieu une étanchéité à l’air très performante, avec une valeur N50 de 0.52. (N50 est le nombre de volume d'air renouvelé par heure à une différence de pression de 50 pascals, la valeur obtenue pour une construction passive ou à énergie positive doit être  inférieure à 0.6.)

L’ouvrage dispose également d’une serre bioclimatique orientée au Sud. L’enveloppe bénéficie d’une isolation très performante, avec une résistance thermique des parois(R), égale à 9m2.K/W, ainsi qu’un Uw des châssis qui atteint 0.9W/m2K. Le bâtiment est équipé d’une VMC double flux avec récupération de chaleur, les besoins en rafraîchissement sont réduits par l’intégration d’un système de ventilation naturelle nocturne et la mise en œuvre de brise soleils orientables.

La réduction des consommations électriques est intégrée très en amont,  grâce  à une conception architecturale qui limite l’épaisseur des bâtiments, ce qui permet de privilégier l’éclairement naturel.

La production de chaud et de froid est assurée par une pompe à chaleur géothermique, plus de quatre kilomètres de sondes étant répartis sur 30 forages d’une profondeur de150 mètres. Enfin, l’utilisation de l’eau pour les sanitaires, avec une réserve de 8000 litres, apporte une autonomie de fonctionnement de deux mois.

L’organisation de la bureautique prend aussi en compte cette recherche d’économies de fonctionnement. Les imprimantes sont mutualisées, et l’entreprise a investi dans des serveurs moins énergivores.

 


Fiche d’identité de l’opération

Architecte : Marc Favaro  AFAA Architecture  69 Lyon

BET : Sylva Conseil 63 Clermont Ferrand

Entreprise bois : CMB Millet 79 Mauléon