Les atouts des feuillus

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
10 Apr 2012 - 
1 2 3 4 5  (9 votes)
 - 773 vues

Nous nous rendons aujourd'hui au sud de la région richement boisée de Bourgogne, à Vendenesse-lès-Charolles, dans les locaux du groupe Ducerf, spécialisé dans les traitements de première et deuxième transformation des feuillus. YVES DUCERF, gérant de l'entreprise Les bois profilés, filiale du groupe, nous en présente les multiples qualités.

Yves Ducerf : On peut tout faire avec les bois feuillus. Tous n'ont pas les mêmes qualités et la même durabilité. Certaines essences comme le chêne, le châtaignier, comme le robinier, ont des durabilités naturelles, et ce qui fait qu'en emploi extérieur il n'y a pas de problème, et d'autres essences qui sont comme le frêne, qui sont comme le hêtre ou le peuplier par exemple, sont des bois qui sont destinés soit à l'intérieur ou soit à des emplois un peu moins nobles, comme l'emballage pour le peuplier.

Les feuillus représentent aujourd'hui les deux tiers de la surface forestière nationale, soit pas moins de dix millions d'hectares. Cet immense espace accueille des centaines d'espèces différentes, dont le chêne, véritable essence vedette, qui occupe à elle seule 50 % de cette superficie.

Les feuillus ont longtemps été exploités de manière insuffisante principalement à cause de la difficulté d'en standardiser l'usinage pour en optimiser le rendement. Mais aujourd'hui, grâce à l'évolution technique des machines, chaque tronc peut être exploité en intégralité, comme nous l'explique HERVE CHATELAIN, responsable achats et importations chez Ducerf.

Hervé Chatelain : Alors nous sommes sur le parc de la découpe des bois. Donc dans la grume feuillue il y a différentes parties, donc la première partie, qui est la meilleure, la partie de la base du tronc, où il y aura une première découpe destinée à l'ameublement, donc à l'ébénisterie.

Nous avons une deuxième partie qui est beaucoup plus riche en branches, en départ de branches, en nœuds. En fonction de la longueur, soit on fera une longueur de bois sous rails type châssis, ou éventuellement de la charpente. Ensuite nous avons une partie qui est ici, où on va essayer de retrouver la rectitude pour faire des... toute une partie de ce qu'on appelle des frises et des avivés.

Les troncs bruts sont découpés grâce à des machines de haute technologie et d'une grande précision. Grâce à leurs qualités et à la variété de leurs essences, les feuillus sont appréciés dans de nombreux domaines : menuiserie, parquets, ameublement, panneaux ou construction en sont les utilisations principales, mais aussi papier, bois de chauffage, et même traverses de chemin de fer.

Afin d'améliorer cette polyvalence du feuillu, certaines entreprises, comme celle-ci, misent sur l'innovation et les nouveaux traitements, le thermochauffage du bois par exemple.

Yves Ducerf : Nous sommes en train de faire le bardage de la... des bureaux de la scierie. Et nous avons fait ce bardage pour cette première partie en chêne, et ici en frêne thermochauffé. Ce frêne thermochauffé a été monté à 190 °C, ce qui nous permettra d'avoir une grande durabilité pour cette essence qui habituellement n'était pas utilisable en extérieur.

Sujet de choix pour ces techniques innovantes, le feuillu est également utilisé dans des procédés d'assemblage de type lamellé-collé ou contrecollé, qui permettent de créer des produits de toutes les tailles et adaptés aux différents marchés, notamment de l'ameublement et de la construction extérieure, tout en conservant les qualités esthétiques et techniques des feuillus.

Yves Ducerf : Le premier marché, c'est déjà la menuiserie, qui était essentiellement tournée vers les bois tropicaux et qui aujourd'hui, pour partie, se tourne maintenant vers les bois métropolitains.

C'est également vrai pour des bois en décoration, comme le panneautage qui permet d'avoir des éléments pour faire des escaliers, pour faire de la menuiserie, à partir de matière première qui est issue de nos forêts françaises, qui sont des forêts gérées, et l'ensemble des produits qui sortent d'ici sont certifiés, éco-certifiés.

Merci à Yves Ducerf et Hervé Chatelain pour leur participation. Réalisation : Raphaël Mennesson. Enquête : Ioana Sincu. Journaliste : Pierre Grillot. Image et son : Pierre Grillot et Antony Noyelle. Montage et mixage : Antony Noyelle. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms.

Les atouts des feuillus

La forêt française est la première forêt de feuillus d'Europe. Le chêne, le peuplier, le châtaignier mais aussi le robinier, le hêtre, l’aulne, le frêne, le saule, le bouleau : ce sont tous des feuillus ! Des essences de bois qui peuvent être utilisées dans de nombreux domaines, depuis la fabrication du papier jusqu'aux structures et vêtures de bâtiments. Des équipements de pointe et des procédés de traitements novateurs permettent aujourd'hui de tirer le maximum d'avantages de ces bois nobles aux qualités techniques remarquables, comme l'expliquent Yves Ducerf et Hervé Chatelain du groupe Ducerf.

Fiche technique

  • Reportage : mars 2012
  • Lieu : Vendenesse-lès-Charolles (Saône-et-Loire)
  • Avec : Yves Ducerf, gérant de la société Les bois profilés, filiale du groupe Ducerf, et Hervé Chatelain, responsable achats et importations pour le groupe Ducerf