Le bois dans les bâtiments publics

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
23 Feb 2012 - 
1 2 3 4 5  (2 votes)
 - 336 vues

Nous sommes à Sarcelles, dans la cité des Lochères, où une nouvelle école maternelle en bois a vu le jour il y a peu dans le cadre de la réhabilitation du Centre Scolaire Saint Exupéry. PATRICK GRAVELINES de la mairie de Sarcelles se rend sur place quelques mois après l'inauguration pour nous la présenter, en compagnie de LAETITIA BIABAUT du cabinet d'architectes Gaëtan Le Penhuel qui a conçu le bâtiment.

Patrick Gravelines : Le choix de cette construction en bois permet à la municipalité de s'inscrire dans une démarche écologique. Les délais ont été disons très courts pour la construction du groupe scolaire, et la structure bois nous a permis de rester dans ces délais et de tenir nos délais, et de répondre à la demande des parents de faire revenir leurs enfants dans une école plus récente et beaucoup plus accueillante.
Cette construction bois permet aussi de... disons de casser l'image de Sarcelles qui est une image de ville béton et qui permet de ré-adoucir et de changer un petit peu cette image avec l'insertion de ces constructions en bois. C'est très très bien vu par la population du quartier. Cette construction à dominante bois a été très très bien accueillie par l'équipe municipale, et voilà la finalité, donc magnifique école maternelle.

Construire en bois comporte de nombreux avantages pour les collectivités : outre la rapidité du chantier et le peu de nuisances qu'il engendre, cela permet à la municipalité de faire des économies d'énergie et d'entretien conséquentes en utilisant une solution qui allie modernité et respect du patrimoine, sans oublier l'engagement pour le développement durable.

Laetitia Biabaut : Quand on propose un bâtiment dans un concours en bois, ça a une vraie valeur ajoutée et le bois dans la construction elle-même, au niveau de l'entretien, que ce soit intérieur, extérieur, le bois à lui tout seul, il n'a pas besoin d'être entretenu régulièrement, et au niveau de l'aspect constructif, étant donné qu'il peut intégrer l'isolation sur des panneaux légers et dans des épaisseurs assez minces finalement, permet d'avoir des bâtiments très bien isolés et très... très pérennes au niveau environnemental, c'est vraiment un plus dans un bâtiment public, les gens ont tout de suite une bonne image du bâtiment.

Le gain de mètres carrés que permet l'utilisation du bois grâce à l'intégration de l'isolation dans la structure séduit les maîtres d'ouvrages publics, mais également les utilisateurs. La directrice de l'école, SARAH SEGUIN, apprécie ce nouveau cadre pour les enfants comme pour les plus grands qui y travaillent.

Sarah Seguin : C'est très agréable, d'arriver et de travailler dans des conditions pareilles, et l'idée du bois, justement, nous aussi on a trouvé ça original, on s'est dit « C'est bien, ça change dans Sarcelles », parce qu'il y a beaucoup d'écoles qui se ressemblent, donc là, d'avoir intégré du bois, ça change. La couleur du bois fait que en effet ça donne une certaine chaleur à l'école. C'est... Non, c'est hyper agréable.

Et pour les bâtiments publics en bois s'intégrant dans une démarche de qualité environnementale, exonération de taxes, majorations de subventions et autres aides peuvent être accordées selon les cas. Au final, quand esthétique, confort et économies vont de pair, on ne peut que se réjouir!

Patrick Gravelines : Ayant suivi le chantier, j'en suis très très fier. C'est mon coup de coeur. Si je revenais dans le temps, je serais très content de revenir dans une structure pareille.

Merci à Patrick Gravelines, Laetitia Biabaut et Sarah Seguin pour leur participation. Enquête, réalisation et journaliste : Ioana Sincu. Montage, mixage, image et son : Antony Noyelle. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms

Le bois dans les bâtiments publics

La construction des bâtiments publics a de nombreuses contraintes : maîtrise des durées de chantiers, performances thermiques pour atteindre des objectifs de consommations énergétiques réduites, facilité de l'entretien, pérennité et intégration architecturale du nouveau bâti dans un tissu urbain déjà dense... A ces problématiques, le bois apporte des réponses qui séduisent de plus en plus les collectivités. En voici un exemple avec la mairie de Sarcelles qui a fait le choix de ce matériau noble pour sa nouvelle école maternelle du Groupe Scolaire Saint-Exupéry.

Fiche technique

  • Reportage : février 2012
  • Lieu : Sarcelles (Val-d'Oise)
  • Avec : Patrick Gravelines de la mairie de Sarcelles, Laetitia Biabaut, architecte pour Gaëtan Le Penhuel Architectes, et Sarah Seguin, directrice de l'école maternelle du centre Saint Exupéry de Sarcelles.