La dent creuse : un défi relevé par le bois

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
8 Jan 2013 - 
1 2 3 4 5  (5 votes)
 - 443 vues

Jean-Charles Vaillant :

« Nous sommes ici dans le 17ème arrondissement de Paris, et nous avons construit en fond de cours une maison BBC. Le problème principal pour la construction de cette maison était l’accès au chantier. Comme vous pouvez le voir ici, il y avait une dimension limitée dans le passage »

Dans ce projet de construction, l’architecte Jean-Charles Vaillant était confronté à ce qu’on appelle communément le problème de la « dent creuse », ou comment construire dans un espace restreint, ceinturé d’immeubles et très difficile d’accès. Mais ce terrain en plein cœur de Paris n’a pas fini de surprendre l’architecte. Jean-Charles Vaillant :

« Le deuxième problème ici, c’était le sous-sol. On est sur un vrai gruyère, et donc on était obligés de faire une construction légère »

Le projet de la maison en bois avait l’avantage de peser 7 fois moins que le projet en béton. Mais une surprise de taille menaçait de mettre en péril ce chantier. Jean-Charles Vaillant :

« Lorsqu’on a fait le diagnostic termites, on s’est rendus compte que le terrain était infesté ! Mais ça ne nous a pas empêché de construire en bois. On a fait une protection physique au niveau de la dalle, et on a construit en bois par dessus »

Finalement le bois a aussi été sélectionné pour son caractère respectueux de l’environnement. La construction du bâtiment a enfin pu démarrer. Jean-Charles Vaillant :

« On a dimensionné dès le départ les éléments les plus grands qui pouvaient rentrer sur le terrain : à la fois les panneaux de contreventement, et les solives qui constituent les planchers. Et puis on a construit le bâtiment à l’extérieur du terrain, dans un atelier. On a pré-monté le bâtiment à blanc. Puis on l’a entièrement redémonté, on l’a amené ici, et on l’a remonté sur place. Le bâtiment est entièrement construit en bois, à la fois pour les murs, pour la façade rideaux, et pour les planchers qui forment les toitures. Après on a un revêtement extérieur, qui diffère, on a des panneaux bois béton, du bardage bois, et des profilés aluminium sur les vitrages ». Une structure bois, discrète ou visible, au choix.

Jean-Charles Vaillant : « A l’intérieur tout est en bois, d’ailleurs on peut voir les structures apparentes ; à la fois sur les façades rideaux, et sur les plancher. Comme vous pouvez le voir ici, à la fois la structure de la façade rideaux, mais aussi la structure du plancher qui forme la mezzanine, et les murs qui sont cachés, qui sont remplis d’isolants fibreux en laine de bois, et par dessus on a une deuxième isolation qui complète pour l’étanchéité. Ces poutres en contre collé et ces solives de la toiture ont toutes été dimensionnées pour pouvoir passer dans l’accès de l’immeuble. La construction elle s’établit avec deux éléments principaux : un grand volume, qui est la pièce de vie principale ; et un volume plus petit sur le côté, qui est la pièce de nuit. » Le bois, un choix qui s’est avéré judicieux pour cet habitat.

Jean-Charles Vaillant :

« Le bois répondait finalement à toutes nos attentes, à la fois pour l’accès, le poids sur le terrain, l’économie, et l’écologie du projet. Le bâtiment a reçu différents prix, à la fois un prix de la construction bois au salon national d’Angers, et un prix Prebat, avec la participation de l’Ademe, pour son caractère très économe en énergie ».

Un avenir radieux pour ce bâtiment économe en énergie, mais aussi en matières premières. Cette maison qui répond aux normes BBC a finalement coûté deux fois moins cher que son homologue en béton.

Merci à Jean-Charles Vaillant de la société Vaillant Architectes Réalisation : Dov Belhassen. Enquête : Hélène Rochereuil. Image et son : Antony Noyelle et Pierre Grillot. Opérateur grue et travelling : Dove Belhassen. Montage : Dove Belhassen. Mixage : Antony Noyelle. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms.

La dent creuse : un défi relevé par le bois

Comment construire sur un espace exigu, entouré de parcelles déjà bâties ? C’est au cœur de Paris, dans le XVIIe arrondissement, que M.Vaillant, de la société Vaillant Architectes, explique pourquoi le bois a permis la construction d’une maison sur une surface difficile d’accès. De toute évidence, seul le bois pouvait répondre aux contraintes du chantier, et inscrire le projet dans une démarche environnementale forte.

Fiche technique

  • Reportage : octobre 2012
  • Lieu : Paris
  • Avec : Jean-Charles Vaillant de la société Vaillant Architectes