Les grandes infrastructures en lamellé-collé longue portée

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
22 Sep 2011 - 
1 2 3 4 5  (7 votes)
 - 1757 vues

Des terrains de sport, des centres de secours, des piscines aux formes ondoyantes, des structures aériennes aux formes qui semblent défier la gravité, mais aussi des passerelles cyclables, ou encore des stades dont les tribunes montent au ciel. Leur point commun : toutes ces structures sont en lamellé-collé.

Alan Dolléans : Pour moi, le lamellé-collé, c'est un matériau d'avenir qui permet de répondre à tous les fantasmes, je dirais, architecturaux. On ne fait jamais les mêmes projets, chaque projet est unique, chaque interlocuteur a des désirs, a des volontés. Le lamellé-collé est en mesure de répondre à ça, et c'est ce qui fait... que mon métier est aussi enrichissant et passionnant.

Ce passionné du lamellé-collé, c'est Alan Dolléans, porte-parole de la société Mathis, l'un des leaders du secteur. Aujourd'hui, il suit l'avancée d'un gros chantier, à Chartres : la construction de trois nouveaux terrains de tennis couverts. Il découvre la nouvelle charpente du bâtiment, toute en lamellé-collé.

Alan Dolléans  : Donc vous voyez un bâtiment de grande portée. Donc le lamellé-collé pour ce projet a été choisi pour plusieurs raisons. Comme vous pouvez le voir, ici, nous avons une portée de 40 mètres sans poteaux intermédiaires. Egalement pour sa souplesse architecturale avec des poutres cintrées. Pour des questions également de sécurité : le lamellé-collé apporte une très grande résistance face au feu. Et également pour des questions de coût, puisque aujourd'hui les constructions en bois lamellé-collé sont compétitives face à des constructions plus traditionnelles.

Autre avantage : le temps d'exécution, également réduit. Un tel chantier représente seulement 4 semaines pour la pose de la charpente. Et pour cause, ici, tout est réalisé en interne.

Le bureau d'étude calcule les descentes de charges, le plan de fabrication et le plan d'exécution, que ce soit pour le lamellé-collé ou les ferrures d'assemblage sur mesure. Enfin, la taille est réalisée par des machines à commande numérique afin d'augmenter la précision et la facilité de pose sur chantier.

Alan Dolléans : Je dirais qu'aujourd'hui le lamellé-collé c'est un bois technologique, c'est-à-dire que tout est sous process, tout est sous contrôle. On arrive à avoir cette grande résistance et ces grandes portées du fait de l'assemblage et du collage des différentes lamelles entre elles, puisqu'en fait, pour fabriquer le lamellé-collé, on prend les meilleures parties du bois massif qu'on va ensuite coller entre elles afin d'avoir des poutres courbes ou droites de grande portée.

Merci à Alan Dolléans pour sa participation.. Réalisation, enquête et journaliste : Ioana Sincu. Image et son : Dove Belhassen. Montage : Dove Belhassen. Mixage : Antonin Molino. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms.

Les grandes infrastructures en lamellé-collé longue portée

Solution idéale pour réaliser des poutres ou tout type de structure porteuse de grande envergure, le bois lamellé-collé est à l'origine des ouvrages en bois les plus spectaculaires. Ponts, gymnases, halles, bibliothèques… c'est grâce à ses extraordinaires propriétés mécaniques que le lamellé-collé permet de réaliser des édifices monumentaux. Utiliser le bois lamellé-collé, c'est aussi s'autoriser toutes les fantaisies grâce à la possibilité de réaliser des poutres cintrées.

Fiche technique

  • Reportage : septembre 2011
  • Lieu : Chartres (Eure-et-Loir)
  • Avec : Alan Dolléans, responsable export et communication pour l'entreprise Mathis